Incendie de Notre Dame de Paris

Personne ne peut rester indifférent au drame qui s’est déroulé à Paris. Un édifice chargé de symboles et où se sont déroulés tant de moments chargés d’Histoire. Il est aujourd’hui en partie détruit par les flammes. Pouvons-nous y voir une signification plus symbolique ?

La Nouvelle Lune à 15 degrés du Bélier

Cet incendie, dont le point de départ est le 15 avril, s’inscrit dix jours après la Nouvelle Lune du même mois. Les deux astres avaient rendez-vous sur le 15ème degré du Bélier. Le Soleil venait d’entrer dans le premier signe du zodiaque le 20 mars pour une nouvelle année solaire. Il s’agit de la première Nouvelle Lune, comme un couple qui s’installe dans son domicile pour l’année à venir.

Si nous observons l’image cabalistique du 15ème degré du Bélier (Réf. “Les 360 degrés du zodiaque” de Janduz), l’illustration est édifiante : “Un homme en danger de se noyer se débat contre le courant ; un peu en amont on voit la passerelle qui s’est effondrée sous ses pas.” Il s’agit d’un degré de trahison. Destruction, écroulement, perdition et eau vécue comme un danger. Ce n’est pas joyeux.

Le Soleil et la Lune sont en carré à la conjonction Saturne Pluton en Capricorne, eux mêmes encadrant le Noeud Sud. Saturne et Pluton ayant des fonctions karmiques, un lien avec le passé me parait ici évident. Si nous associons ces deux archétypes, nous obtenons, selon notre lieu d’observation : l’institution de mort ou mort de l’institution.

En allant plus loin dans l’analyse, Saturne et Pluton sont en sextile avec Mercure et Neptune : la parole voilée, mensongée ou si nous nous élevons sur le plan spirituel : le message divin. Ce message a-t-il été entendu et aurait-il été mal interprété, utilisé par les institutions ?

Quoiqu’il en soit, cette année, nous avons longuement et profondément à réfléchir sur la signification de ces institutions qui entendent imposer leur volonté au peuple. Le carré entre le Capricorne et le Bélier est un carré particulièrement difficile, voire tyrannique.

Thème de l’incendie

Sur ce thème, le Soleil est toujours en aspect de carré avec Saturne et Pluton : le sablier du temps a fini par éteindre la lumière. Les structures qui devraient être dans la lumière sont ici dans la nuit, dans la maison IV du thème tandis que l’aspect le reliant à la Lune est difficile. L’âme même de la cathédrale a été malmenée, elle souffre et seul le feu purificateur permettra de remettre chaque chose à sa place. Les reliques sont des objets de culte et non de consommation.

Le Soleil est également relié à Mars dans un signe d’air : l’air attise le feu, tandis que Mars est relié à Neptune. Le feu destructeur de Mars, et l’eau en abondance pour l’éteindre. Ainsi, la cathédrale se trouve fragilisée non seulement par le feu de l’incendie mais aussi par l’eau qui a servi à y mettre fin. Il ne s’agit pas d’une petite quantité d’eau mais de milliers de litres.

Si nous observons sous un autre angle, la vivacité du feu de Mars, a appelé l’eau nécessaire à la purification des lieux. La cathédrale s’est au fil du temps chargée des intentions mercantiles des personnes ayant en charge sa gestion et de celles venues profiter des lieux, sans conscience, les pièces et les billets leur permettant de déambuler dans les lieux sacrés.

La cathédrale n’est pas un distributeur de billets

Ce que je voudrais relever ici est le symbolisme spirituel de cette cathédrale. Qui se soucie du lieu sacré sur lequel est érigé l’édifice ? Qui parle de la profanation quotidienne de cette cathédrale par des personnes dont la seule chose qui vibre en eux est leur téléphone portable ? Ils rentreront chez eux ravis d’avoir pris quelques clichés et s’empresseront de cocher la case “Notre Dame de Paris” dans la liste des lieux à visiter.

Oui, le feu est une catastrophe. La cathédrale est défigurée à jamais et nous resterons tous traumatisés par ces évènements. Mais si nous prenons le temps de la reconstruire, en faisant appel à des bâtisseurs ayant le respect du sacré nous pourrons sans doute lui redonner son âme. Mais cessons de la considérer comme un distributeur automatique de billets. Cessons de la piétiner sans relâche. Respectons ce haut lieu vibratoire et apprenons à ressentir.

Nous avons beaucoup entendu sur cet incendie : “nous allons reconstruire”, “cela coûtera une somme énorme”. Deux jours après le drame, nous apprenons que les riches de ce monde sont prêts à financer les travaux tandis que la veille ils pleuraient encore sur leur richesse mise à mal par le petit peuple.

Mercure a rétrogradé en Poissons

Mercure, Vénus et Neptune sont actuellement en Poissons. Ces trois planètes se placent sur le lieu où Mercure a rétrogradé, entre le 5 et le 28 mars dernier. Il nous demandait de réfléchir à la signification de cet espace et plus particulièrement le 17ème degré du Poissons, point où il était en conjonction avec Neptune. L’image cabalistique nous indique “Un homme tombe à l’eau, les bras levés, appelant au secours, épouvanté par l’effondrement du pont, tandis qu’en bas un homme court se jeter volontairement dans la rivière.” Là encore, nous avons l’effondrement et l’eau.

Ainsi, si nous ramenons à ce que nous vivons en ce moment, nous pouvons comprendre le peuple qui voit tout ce qu’il a édifié s’écrouler. Il se sent alors impuissant, sans moyen d’intervention, sauf à manifester son mécontentement, ce que font les gilets jaunes. De l’autre côté, celui qui se jette volontairement dans la rivière est notre gouvernement, nos décideurs qui consciemment ou non, courent à leur perte, à notre perte. En effet, personne ne restera sur la rive pour porter assistance.

Le jour de l’incendie, Neptune était encore sur ce degré d’effondrement.

Quelle voie choisissons-nous ?

Jupiter, qui vient de commencer sa rétrogradation en Sagittaire, nous demande de réfléchir au sens spirituel de ce que nous venons tous de vivre collectivement.

En trigone au Soleil, le guide de lumière a aujourd’hui un message à nous transmettre. Ces deux planètes, dans des signes de feu, sont particulièrement insistantes. Le feu de la vie en Bélier et le feu de la quête en Sagittaire.

Aujourd’hui, Jupiter nous demande de choisir une nouvelle voie. Pourquoi pas celle de la sagesse. Il ne s’adresse pas seulement à la religion christique mais aux trois religions monothéistes. Durant sa rétrogradation, le guide de lumière dans le signe de la voie touche Saturne, Pluton et Neptune Vénus. Ainsi, les trois religions sont interpellées par Jupiter. Cette interpellation se fait par un carré dit “de la secte” : “Redéfinissez votre spiritualité. Qu’elle vous soit personnelle, choisie et non imposée”.

Un dernier point à soulever est la position de la Lune Noire. Alimentée elle aussi, elle sépare Neptune de Pluton, en incitant chacun d’entre nous à nous élever, à procéder à notre alchimie individuelle et non collective. L’heure n’est plus à l’imposition de la foi. Nous pouvons choisir personnellement et en conscience le chemin que nous voulons parcourir. Effectivement, tout cela ne sera pas particulièrement simple, et même plutôt douloureux. Mais c’est le prix à payer pour notre liberté intérieure. Et nous ne parlons pas ici de dollars ou d’euros.

La Balance à l’ascendant

L’ascendant du thème est en Balance, signe d’harmonie, de justesse et de justice. Rétablissons l’équilibre en nous afin d’éveiller notre spiritualité intérieure. C’est le signe du Bouddhisme qui invite à la sagesse et au libre choix de notre propre philosophie.

La Balance nous propose également le plaisir retrouvé d’échanger avec l’autre, de rétablir des relations saines et équilibrées. C’est un signe de paix. Mais gardons à l’esprit qu’en cas de paix impossible, c’est la guerre qui se prépare.

2 Commentaires

    • jandrain michèle sur 19 avril 2019 à 15 h 14
    • Répondre

    Très belle et juste interprétation qui me parle davantage que celle de L. Larzul que je t’ ai envoyée.
    Pour moi, cela fait 30 ans que j’ ai quitté la Belgique, la patrie de mes aîeux, leurs injonctions. Saturne était en Capricorne conjoint mon NS à 8°54 qu’ il rejoindra en rétrogradation en juillet 1989 : 1e saison dans un hôtel à Juan Les Pins !!il était sextile à Pluton…
    belle aventure mais combien difficile !!
    Merci, Catherine pour ce bel échange.
    Belles fêtes de Pâques

    1. Merci beaucoup Michèle !
      J’ai senti qu’il était important que je fasse une analyse, comme un appel. J’ai essayé de la vulgariser au mieux en limitant à ce qui me paraissais essentiel. J’espère seulement que le message sera entendu et compris.
      Belles fêtes de Pâques à toi aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.