La première Nouvelle Lune des gilets jaunes

La Nouvelle Lune du 7 décembre

Vendredi 7 décembre à 8h20 heure de Paris, la Lune a rendez-vous avec le Soleil. Ne nous y trompons pas, ce ne sont pas les gilets jaunes qui ont rendez-vous avec le Président. 

Cette Nouvelle Lune, qui a lieu sur le 15ème degré du Sagittaire, est accompagnée de Jupiter. Tout est donc favorable pour une poignée de main, afin d’envisager un idéal, sur des bases législatives solides et réfléchies. Nous pourrions avoir une très belle ambiance d’union, de voyage de noces.

Malheureusement, les autres planètes ne jouent pas le jeu, et ne souhaitent pas participer à la fête. Nous n’aurons pas les festivités espérées. 

Personne n’appelle le standard

Les deux planètes susceptibles d’engager le dialogue, sont à nouveau disponibles, même si Mercure qui vient de repartir en marche avant, range actuellement ses dossiers qui lui ont servi à la réflexion. 

Vénus qui négocie, et Mercure qui réfléchit, sont actuellement en Scorpion, isolées des autres planètes qui ne semblent pas s’intéresser à elles : elles ne reçoivent aucun aspect, comme si les lignes téléphoniques n’étaient pas branchées. Vous imaginez le dialogue “Je suis prête à discuter, dit Mercure, mais mon téléphone ne sonne pas.” “Et moi je veux bien négocier, répond Vénus, mais personne ne s’adresse à moi.”

Alors, leur dialogue continue, entre elles deux, mais elles ne sont pas rassurées. Elles sentent bien que l’ambiance n’est pas favorable, qu’une forme d’angoisse plane au-dessus de leur tête. Mais elles sont impuissantes, ce sont des planètes intérieures, rapides, peu influençables sur les foules. 

La violence et les dérapages 

Une petite nuance toutefois, car Uranus est opposée à Vénus, dans un écartèlement particulièrement difficile, entre l’eau et le feu, rien ne passe. Cette planète, qui ne fait pas dans la dentelle, est très réactive, dans l’action instinctive et surtout sans réflexion. Elle occupe l’espace, est très mobile, rapide et n’hésite pas à utiliser les moyens technologiques.

Le divorce est entamé

La violence risque de voir un jour nouveau durant cette lunaison, marquant un divorce entre le peuple et le chef de l’Etat. Nous ne sommes pas à l’abri d’actions regrettables, irréparables. Les risques sont grands, les effets au-delà de ce que nous pouvons entrevoir aujourd’hui. 

Ce n’est pas sans rappeler une période de l’histoire, où las de n’être entendu, le peuple est lui aussi descendu dans la rue. La fracture fut telle que le visage de la France a du être repensé. Nous sommes héritiers de cette histoire, elle se représente à nous et en ce vingt-et-unième siècle, nous avons de nouvelles cartes en main, de nouveaux outils. 

Concrétisation difficile

Les institutions ne bougent pas pendant cette lunaison. Elles restent sur la défensive, attentives à ce qui se passe, tout en ne pouvant intervenir. Tant que le dialogue n’est pas repris avec une certaine sérénité, les bases d’un fonctionnement acceptable pour la république et son peuple ne peuvent être posées. 

Le soir du réveillon, Mercure passera relever les copies : il sera sur le même point que le premier jour de ce mouvement “gilets jaunes”. Il conviendra alors de tirer un bilan des actions, des réflexions et des négociations envisagées et envisageables. 

D’ici là

En attendant, informons-nous de ce qu’il est possible de faire. Chacun est l’acteur de sa propre vie. Nous avons la chance de vivre dans un merveilleux pays dont l’histoire et la culture sont très riches d’enseignements. Ouvrons les yeux. Ouvrons nos coeurs et fraternisons pour un monde meilleur. Ensemble. 

4 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • sandra bosi sur 8 décembre 2018 à 13 h 56

    Merci Chère Catherine, on voit encore une fois comme les planètes sont précises, ça me bluffe toujours!
    Vraiment merci pour le partage et la qualité de ton interprétation et de ta pensée connectée au coeur.
    Je n’avais pas saisi que Uranus pouvait refléter à ce point “l’instinctif” sans réflexion …

    1. Merci Sandra, c’est toujours un plaisir de te lire !
      Oui Uranus est en Bélier, l’élan initial, l’envie d’agir, d’initier. Son demi-carré à Mars et Neptune, qui sont en Poissons, le connecte à une action qui dérape, qui peut être voilée, ou qui arrive sans préavis. Mars et Uranus sont les deux planètes représentant l’énergie dans toute sa splendeur. Si sur le plan climatique on peut lire le séisme (Uranus), le tsunami (Neptune) ce n’est pas difficile d’imaginer l’ajout de Mars et de prendre une grille sociale, telle que celle qui nous occupe.
      Ce demi-carré enjambe le saut quantique… Il peut être très initiatique, mais en prenons-nous le chemin ?

    • michele Jandrain sur 12 décembre 2018 à 9 h 05

    merci, Catherine, pour cette intéressante analyse .
    Quid de la Pleine Lune ?

    1. Merci Michèle !
      Effectivement, la Pleine Lune est elle aussi très instructive. Je vais essayer d’y revenir dans un prochain article. Elle est très parlante et l’évolution du contexte actuel ne laisse pas beaucoup de place à l’optimisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.