Les “Gilets jaunes”

Thème de l'action "Gilets jaunes"Les gilets jaunes sont dans la rue. Ils sont en colère parce qu’ils n’ont pas été entendus. Le ciel, le premier jour de ce mouvement peut-il nous éclairer ?

Mercure totalement immobile rétrograde

La première chose qui frappe sur ce thème est Mercure : il est totalement immobile pour devenir rétrograde. Il ne veut absolument pas parler. Dans tout conflit, quel qu’il soit, il faut deux parties, lesquelles discutent du problème. Or, si ici nous avons du mal à déterminer quelles sont les deux parties, l’important à noter est l’absence totale de dialogue. Un Mercure rétrograde demande de réfléchir, revenir sur un sujet important. La planète nous fait cette proposition 4 fois par an. Or, ce mois de novembre, cette opportunité se déroule juste au moment où les gilets jaunes entament leur mouvement.

Vénus finit sa rétrogradation

La planète qui gère les négociations, Vénus, est dans le signe de la Balance, elle est donc chez elle. Merveilleux, me direz-vous ! Oui, mais… Vénus vient de terminer sa rétrogradation et repart en marche avant, la veille du mouvement. Elle est à peine disposée à négocier et accepte malgré tout de commencer à recevoir les doléances. Au même moment, Mercure refuse de discuter. Sans dialogue, il n’y a rien à négocier.

Le Soleil est isolé en Scorpion

Le Soleil, qui représente le chef, est seul dans le signe du Scorpion. De plus, nous remarquons qu’il ne fait aucun aspect avec une autre planète : il boude. Pour l’interroger, nous pouvons demander l’avis de la planète Mars, qui gère (à l’échelle humaine) le Scorpion. Là aussi, nous remarquons que Mars est dans une disposition particulière.

Mars en Poissons, carré à Jupiter en Sagittaire 

Une planète de feu, d’élan, d’action, dans un signe d’eau infini. Il est au service de la compassion. Or, il est aux côtés de Neptune, qui est dans son signe de prédilection, et met son action à son service. Ainsi placé, il se trouve alors en carré à Jupiter. Deux planètes d’enthousiasme qui ne parlent pas le même langage. C’est étrange, car Jupiter dirige également le signe du Poissons et peut avoir des élans de compassion. Toutefois, Jupiter est bien décidé à jouer sur une autre table de jeu : la loi. Le Sagittaire est le signe dont il a la maîtrise. La planète du législateur est à son travail et concocte de nouvelles lois. La loi serait-elle en désaccord avec l’action au service du peuple ?

Mais pourquoi parler ici du peuple ? D’une part, il est dans la rue, aux rond-points, aux péages autoroutiers. Mais sur ce thème, nous le trouvons en Poissons : il s’agit de la Lune. Et cette Lune n’est pas banale.

Lune en Poissons aux côtés de Neptune

Le peuple est dans un signe de fusion, de mélange, au-delà de l’humain. C’est comme si une force commune, sans nom et sans visage unissait l’ensemble. Et nous voyons bien que les personnes qui manifestent aujourd’hui ont de multiples visages, de multiples origines sociales et autant de revendications différentes. Alors que s’est-il passé ? Tout simplement, la Lune, la goutte d’eau, a fait déborder le vase, le Poissons, qui était déjà bien rempli par Neptune. L’océan déborde et ne peut désormais se contenir. Le danger ici, car il y en a un, est que Mars dérape sous l’effet d’aveuglement de Neptune. Le trop plein de désillusions pourrait l’amener à commettre des actes irréparables.

Et les structures dans tout cela ? 

Les structures en place, les institutions, sont à leur aise : Saturne est dans son signe en Capricorne. Il range, cloisonne, vérifie qu’il n’y a aucune fuite, aucune fissure. D’ailleurs, il s’est retranché entre ses murs, car il a lui aussi décidé de bouder, comme le Soleil : il ne fait aucun aspect avec les autres planètes. C’est sans compter sur Pluton, qui est entré dans ce signe avant lui.

Pluton est une planète qui demande de transformer ce qui est, procéder à une métamorphose. Il ne le fait pas par pur désir de destruction, mais par nécessité d’évolution. Comme le serpent qui mue lorsque sa peau est devenue trop petite, ou lorsque la chrysalide devient papillon. Le plus fort ici est que Pluton représente le karma collectif, l’Histoire qui a été écrite et celle qui reste à vivre. Or, elle touche Vénus et le duo Lune Neptune. Nous entendons ses paroles “Souviens-toi d’un temps où les négociations n’avaient pas eu lieu, alors que le peuple était dans les mêmes dispositions qu’aujourd’hui”.

Alors, le grand Saturne, tout à son assurance, doit prendre garde à l’action de Pluton. Ce dernier a toutes les capacités “d’atomiser” les institutions.

Est-ce que cela va durer ?

Afin de désamorcer le conflit, il nous faudra attendre que Mercure reparte en marche avant (le 6 décembre). Le dialogue pourra retrouver sa place. Le soir du réveillon, cette petite planète repassera sur sa position du 17 novembre et nous enverra ce message “Alors, vous avez compris ?” Ce sera le “ramassage des copies”. Chacun aura travaillé dans son coin à ce qu’il y a de mieux pour l’ensemble, pour vivre ensemble.

Mais gardons à l’esprit que le temps (Chronos) et les institutions sont gérés par la même planète : Saturne. La fin de ce conflit est aux mains des structures en place qui entendent les revendications… ou non.

Pendant ce temps…. 

Vous, moi, l’ensemble, la majorité, gardons notre calme. Gardons la tête froide, et méditons : ce sont là les grandes qualités de cette aussi difficile que merveilleuse planète : Saturne. Lâchons prise et vivons chaque instant car quelle que soit notre opinion sur ce conflit, nous vivons aujourd’hui une période, même brève, de l’histoire de notre pays.

2 Commentaires

    • RESTOUEIX sur 13 janvier 2019 à 8 h 22
    • Répondre

    Bonjour,
    Pensez-vous toujours aujourd’hui, au vu des manifestations de GJ que le mouvement va être bref ?
    Bonne journée !

    1. Bonjour,
      Je suis d’un naturel optimiste, mais depuis le début de ce mouvement, je suis malheureusement pessimiste. Je n’ai jamais parlé de mouvement bref. J’aurais bien aimé.
      Le thème natal du mouvement “Gilets jaunes” s’inscrit avec un Mercure immobile devenant rétrograde. Il s’agit dès le départ d’un problème de dialogue. Mercure est la parole, mais aussi l’écoute et le mouvement. Hors, le dialogue n’a à aucun moment pu s’établir. La première nouvelle Lune de ce mouvement (voir article sur ce blog) a confirmé ce blocage, car tant Mercure que Vénus étaient “interceptés”, attendant d’être consultés tandis que les autres planètes s’occupaient à tout autre chose. Le résultat est qu’aujourd’hui, nous ne voyons aucune avancée.
      La solution, qui ne sera bien évidemment pas rapidement mise en place, est d’envisager une autre forme de communication : imaginez un sourd-muet, il ne vous entend pas, et ne peut s’exprimer ; la communication par les gestes a été inventée. Dans ce mouvement, il faudrait inventer une nouvelle forme de communication. Le débat qui s’ouvre officiellement demain peut être un début de solution. La mise à disposition dans les mairies de recueils dans lesquels chacun pourrait s’exprimer pourrait en être une autre.
      Quoi qu’il en soit, la fin n’est pas encore pour demain. Nous avons encore du chemin à parcourir, et les planètes nous aident dans une prise de conscience du collectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.