Nouvelle Lune du 7 septembre 2021

La Lune a rendez-vous avec le Soleil à 14° de la Vierge. Ces nouvelles noces cosmiques s'annoncent dans une ambiance particulière où ce qui s'impose ne rime pas avec ce qui semble juste.

L’observation du thème de cette Nouvelle Lune nous montre d’entrée une séparation entre les quatre planètes les plus éloignées du système solaire : Pluton, Neptune, Uranus, Saturne et Jupiter, qui sont toutes rétrogrades, et les planètes légères, dites personnelles : Lune, Soleil, Mercure, Vénus et Mars, toutes directes. Cela laisse supposer une dichotomie durant cette lunaison. Nous allons vivre une interrogation intérieure qui nous placera devant ce qui nous semble le plus important pour nous.

Aucun jugement ne devrait influencer notre choix. Le Soleil et la Lune sont dans le signe de la Vierge qui gère la santé, le travail, l’hygiène et les habitudes contraignantes. Un début et une fin se présentent à nous, car une lunaison prend fin tandis qu’une nouvelle débute. Les deux luminaires sont encadrés pas Mars et Uranus, deux planètes d’énergie. Selon notre point d’observation, nous pouvons y lire la répression, l’armée, la violence. Mais aussi l’action de se libérer des contraintes. Ici encore, chacun choisira ce qui lui convient.

Uranus et Neptune

Elles sont toutes les deux en relation direct avec la Nouvelle Lune. Ces deux planètes, invisibles à l’œil nu, sont en lien avec l’avancée (ou non) de l’humanité. Certains l’appellent le karma, mais peu importe le nom que nous lui donnons, car leur influence est importante pour nous aujourd’hui. Nous devons choisir.

Pour vous indiquer leur force respective, l’une représente le séisme, l’autre le tsunami, ce qui ne vous laisse aucun doute quant à leur puissance. Lors de la catastrophe de Fukushima, 30° les séparaient. Outre le lien aux deux luminaires, elles ont, lors de cette Nouvelle Lune, un autre point commun : Saturne qui représente le temps, la stabilité. Or, Neptune et Uranus sont en dissonance avec Saturne.

Ce premier tableau ne nous permet pas un optimisme débordant, quant à l’ambiance de cette lunaison. La liberté chère à Uranus continue de s’opposer aux institutions ; c’est un rappel de l’histoire des hommes. Des débordements sont toujours à craindre, jusqu’à ce que nous voyions s’effriter les bases même de notre république. Il y a des agissements cachés (Neptune en Poissons) qui peuvent provoquer des violences jusqu’à la révolte. Ces deux planètes ne se soucient pas des limites, et même si Saturne tente de leur en imposer, elles risquent de lui faire un pied de nez magistral.

Mars en Vierge

Il met son action au service de la santé, du travail, il est présent sur tous les fronts, convaincu que son œuvre apportera la résolution du problème. Pourtant, ce Mars souffre, et ne voit pas à long terme car il est opposé à Neptune qui lui voile le résultat de son enthousiasme. Il réclame du changement dans les institutions, et n’a pas peur de se montrer militant, convaincu par ses valeurs. Son encadrement par Mercure et Lune l’encourage car cela nous indique que le peuple va continuer de descendre dans la rue. Mercure et Vénus en Balance, réclament la justice et Jupiter, se prépare pour les prochains mois à légiférer.

Nous sommes devant une situation où la maladie n’est plus le centre du problème. Il s’agit plutôt des contraintes, du travail, qui semblent avoir tant bougé que les repères permettant la stabilité ont disparu. Il y a une grande différence entre le monde tel que nous le vivons et le monde tel que nous le souhaitons. Cette dichotomie provoque une sidération, une incompréhension, car les planètes lourdes sont toutes en rétrogradation, face aux planètes légères qui avaient gardé jusqu’à présent un certain optimisme.

Ce thème « schizé », est coupé en deux parties par l’axe des Nœuds lunaires. L’humanité est face à un choix : passé, avenir ? Quel futur souhaitons-nous ? Tout est à construire ou les dés sont déjà jetés ? La lunaison en Vierge vous interroge, vous demande de vous intérioriser pour rechercher en vous ce qui vous semble le plus adapté. La Vierge se pose des questions, elle est la championne des « Pourquoi », s’informe, apprend pour diffuser, et ne se contente pas d’une réponse simple mais circonstanciée. Mars vous apportera le désir et la force de cette recherche d’information. Mais n’oubliez pas que l’information n’est pas la connaissance ; il est souvent nécessaire d’aller au-delà des apparences.

Le dialogue est-il possible ?

La première observation porte à croire que ce dialogue peut revenir car Saturne et Mercure sont tous deux en lien très favorable et dans l’élément air de communication. Maitrise de la parole, discussion mesurée et précise… Mais cet aspect est touché par la Lune Noire qui interpelle sur la forme autant que le fond. Comment peut-on se parler si l’une des deux parties ne peut qu’écouter ? Il ne s’agit plus d’un dialogue mais d’un monologue. Nous avons déjà vécu ce genre de situation, les manuels d’histoire en font état. Et La Lune Noire indique le quotidien, la rue, le besoin de légèreté et de mouvement retrouvé. Tout ce qui semble aujourd’hui mis à mal, sans date de péremption des freins imposés.

Par ailleurs, Saturne est en Verseau, signe représentant l’informatique, Internet, les médias. Le trigone à Mercure nous parle de transmission de l’information. Saturne est la planète qui fige, contrôle, interdit, freine… Avant de considérer que l’information qui vous est communiquée est digne d’intérêt, juste, prenez l’habitude de vérifier les sources, et apprenez à penser par vous-même. L’aspect de Mercure à Jupiter, un aspect dissonant, montre à quel point il est difficile d’accéder à la totalité des données. Jupiter, planète de l’expansion, retient, appuyé par Saturne qui lui communique les filtres à utiliser. Les planètes (Vénus et Mercure en Balance) nous indiquent que ce sera les textes de loi qui seront les plus accessibles.

Les fondations prennent l’eau

Dans un autre registre, les institutions, solides, prennent l’eau. Elles n’ont pas la solidité des pyramides. Actuellement, les planètes agissent pour que celles-ci voient un jour nouveau. Les fondations sont inondées, lessivées par Neptune demi-carré à Saturne. C’est un combat de titans, car si Neptune est en domicile, fort de sa toute puissance, Saturne est dans son deuxième domicile ; il est moins à son aise dans l’air du Verseau que dans la terre du Capricorne. Neptune s’infiltre, et s’il ne peut agir par le fond, il noie, voile puis dévoile ce qui a été caché. Il prend le temps nécessaire, il n’est pas pressé, il met 165 ans à faire le tour du zodiaque.

Alors ?

Eh bien, l’automne s’annonce bruyant, incertain. La rentrée ne sera pas de tout repos il sera bon de faire des provisions pour l’hiver. Les blés sont coupés, les derniers coulis de tomates sont sur les étagères, et les cartables sont prêts. Gardons le sourire, et n’oublions pas le principe de l’humanité : la fraternité.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

8 réflexions sur “Nouvelle Lune du 7 septembre 2021”

    1. Catherine LE GALL

      Eh oui ! Nous vivons une période de l’histoire riche et douloureuse. Le jour où cela fera partie des histoires racontées aux enfants, nous serons vraiment passés dans l’ère de paix !

  1. Merci Catherine
    Une invitation à s’ouvrir à soi même dans l’alignement et à se créer dans le sourire de l’accueillir…
    Merci merci

  2. Genevieve Raynaud

    Bonjour Catherine
    Et merci de nous faire partager
    Ces commentaires qui sont comme d’habitude d’une exactitude et d’une analyse exceptionnelle concernant cette période qui j’espère va générer
    Des ouvertures vers un avenir moins étriqué et ou la liberté des personnes et leurs idéaux seront à nouveau dans l’aire du temps
    C’est vital et nécessaire aussi pour notre Terre mère et le vivant.
    Merci Catherine a très vite
    Je vous embrasse
    Geneviève

    1. Catherine LE GALL

      Merci Geneviève ! Et oui, espérons que l’avenir qui nous attend sera propice au partage de moments heureux et joyeux.
      Je vous embrasse, à très vite,
      Catherine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.