Rétrogradation des planètes

Régulièrement, nous entendons que telle ou telle planète rétrograde. Est-ce une réalité astronomique ou simplement un effet d'optique ? Vous l'aurez compris, les planètes continuent leur course autour du Soleil et ne reculent pas réellement. Par contre, notre point d'observation depuis la Terre nous induit en erreur. 

Effet d’optique ou réalité

Imaginez dans le ciel, sur la planète Mercure : “Amis Mercuriens, préparez-vous à la rétrogradation de notre planète ! Accrochez-vous le temps que nous actionnions les aéro-freins !” Il est évident que cela parait absurde. La Terre elle-même constitue la même observation depuis les autres planètes du système solaire, et nous n’avons jusqu’à présent pas remarqué de tels changements dans notre révolution sidérale. 

Alors que peut-il se passer dans l’espace qui perturbe ainsi nos perceptions ? Eh bien, imaginez-vous assis(e) dans le train, regardant par la fenêtre en attendant que la locomotive s’ébranle. À votre droite, sur une autre voie, un autre train s’élance doucement et prend de la vitesse, tandis que le vôtre reste immobile. Vous avez réellement l’impression que vous commencez à reculer ! Il s’agit là d’un effet d’optique mais ô combien réel dans la perception. 

Comme cela fonctionne

Cet effet est ressenti depuis n’importe quelle planète de notre système solaire. Toutefois, nuançons concernant le Soleil lui-même, car nous effectuons inlassablement notre révolution autour de notre étoile, ainsi que la Lune qui, elle, ne se lasse pas de parcourir une orbite fidèle autour de la Terre. Les luminaires ne rétrogradent donc jamais. 

L’effet de rétrogradation est ressenti dès lors qu’une planète se place entre le Soleil et la planète observatrice. Ainsi, Mercure et Vénus étant deux planètes “intérieures”, lorsque l’une ou l’autre “rattrape” la Terre (comme une voiture sur l’autoroute qui s’apprête à vous dépasser), la planète qui “dépasse” est vue rétrograde par celle qui va moins vite, mais l’effet est identique pour celle qui se fait dépasser. 

Ainsi, lorsque Mercure rétrograde, il s’approche de sa position entre la Terre et le Soleil. A l’inverse, Mars étant une planète extérieure, la rétrogradation sera observée lorsque la Terre se placera entre Mars et le Soleil. 

Quelle incidence d’un transit rétrograde

Lorsque la planète commence ou termine sa rétrogradation, elle est “immobile”. En cela, elle n’est pas disponible si nous souhaitons l’interroger. Dans son mouvement de rétrogradation, elle est en dynamique, mais nous demande de nous “introspecter”. Cela signifie qu’il est temps pour vous de regarder avec soin le lieu de son passage dans notre thème natal qu’elle vous invite à re-visiter. 

Ainsi, Mercure vous demandera de réfléchir, Mars de revoir votre action, votre désir, Saturne, la construction… Chacune des planètes en fonction de son rôle dans un thème vous proposera de prendre un temps d’analyse. Ce sera individuellement qu’il sera bon d’observer le domaine qui vous concerne. 

Une exemple frappant est lors du premier jour du mouvement des “Gilets jaunes”. Mercure était immobile, commençant sa rétrogradation “je ne veux pas discuter”. Pendant ce temps, Vénus qui terminait sa rétrogradation repartait en avant. Toutefois, elle commençait seulement sa manoeuvre et était donc qualifiée d’immobile. Vénus est la planète des contrats, de la négociation, de la diplomatie ; elle nous disait “Je ne suis pas disponible pour négocier”. 

Pas de discussion, pas de négociation… le mouvement s’inscrivait dès le départ dans la difficulté. 

Mercure rétrograde trois fois par an

De plus en plus de personnes sont conscientes de la rétrogradation de cette petite planète, la plus proche du Soleil. Son effet peut surprendre effectivement, et il est bon de connaître ses mouvements en consultant les éphémérides. 

Mercure est la planète qui gère, entre autres, le mental, la pensée, la parole, les mouvements, les mains… Il n’est pas rare durant cette période que vous recherchiez les mots qui sont bien sûr sur le bout de votre langue ! Ou que vous prononciez un mot à la place d’un autre ! La maladresse peut aussi se trouver accentuée… 

La solution dans ces moments est de “prendre le temps de prendre le temps”, vous concentrer sur ce que vous faites, être parfaitement dans le moment présent. Cela peut paraître simple et pourtant, nous faisons tant de choses de façon automatique que nous ne nous apercevons plus de notre manque de présence. Or, Mercure est aussi le quotidien. 

Alors prenons juste le temps d’être présent à ce que nous faisons, pensons, réfléchissons. Cela ne durera qu’environ trois semaines trois fois dans l’année. Ce n’est pas si difficile ! 

Autres articles d’initiation à l’astrologie : 

Les signes du zodiaque

Les planètes et leur représentation

La maîtrise des signes astrologiques

La révolution solaire

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.